Avec en40aides, le confinement continue d’être constructif!

Suite au 2ème confinement et l’annulation des salons et marchés de Noël, l’expo confinée a vu le jour, rassemblant 12 créateurs et artisans de tout horizon.

Et Révélée en faisait partie

5 mn en coulisses pour accéder à la vidéo de rétrospective !

suite de démarche en40aides

Qu’est ce qu’en40aides?

En40aides est un projet bénévole né durant la 1ère phase du confinement. L’objectif premier a été de mettre en lien donateurs et soignants en recherche urgente de matériels. Avec les 1ères quarantaines et le confinement des élèves, le site internet a été mis en place puis s’est progressivement enrichi grâce aux infos transmises par ces contacts sur réseaux sociaux et aussi celles relayées par les médias, les associations, les propositions d’aide, les services offerts de part et d’autre.

Un petit rappel de l’origine de l’histoire

Comment est venue l’idée de l’expo confinée?

Toujours sur réseaux sociaux, nombres d’artisans et créateurs ont transmis l’annulation des expos auxquelles ils devaient participer… Révélée compris. Alors plutôt que d’attendre une hypothétique reprise, il valait mieux aller de l’avant et monter une expo virtuelle de toutes pièces!

Le terrain de prédilection a été Linkedin justement parce que c’était inédit sur ce réseau, un événement dans l’événement en quelque sorte.

Autre challenge : fédérer autour du concept qui serait mis en place en 5 jours, avec une série de découvertes par jour pendant une semaine. Il a fallu expliquer, rassurer, vanter les mérites du projet pour obtenir l’accord d’un sculpteur sur bois puis d’une peintre puis d’une artisane du cuir végétal… Bref proposer une variété de savoir faire et même de savoir créer, dans l’air du temps… et respecter une juste répartition des oeuvres avec des axes de créations communes et clairement identifiables pour les futurs visiteurs.

En parallèle, les commentaires des posts ont permis de constituer naturellement un groupe de bénévoles, de soutiens et ambassadeurs. Cela a été le temps de l’entraide et du lâcher prise. Les annonces de l’expo en décompte ont généré plus de 5 000 vues… La pression était au RDV ! Le jour J la vidéo a été finalisée par un volontaire du groupe. Puis les jours suivants, une autre personne. Comble du hasard, le grand final reviendra au 1er réalisateur.

Cerise sur le gâteau, la musique devait faire partie du tableau, toujours en mettant les projecteurs sur des artistes pas toujours connus (pour l’instant) mais néanmoins passionnés et talentueux. Compositeur indépendant, chanteuse rock ou pop, groupe de musique tribale ou de jazz manouche, pianiste émérite… Chaque jour a réservé son lot de surprises : y a-t-il un réel hasard aux événements?

Quelle a été la plus grande découverte ?

La créativité a été au RDV : un savon artisanal mojito, des aquarelles tatouées sur vêtement recyclé, des sacs en cuir de cactus ou en fibres d’ananas, de la peinture broderie, des bronzes hyperréalistes, des sculptures bois qui sortent des sentiers battus, le soucis du détail des peintures réalistes, des réalisations abstraites pigmentées, du terrien au sens premier…

L’engouement reçu a dépassé les espérances ! Le nombre de vues a été multipliée par 7 entre le début du décompte journalier annonçant l’ouverture des portes et la dernière vidéo de l’expo. L’événement a suscité plus de 14 080 vues cumulées sans compter les 70 partages !

La plus grande découverte a cependant été toute autre : l’aventure humaine ! Les exposants qui ont accepté de participer à cet événement inédit, proposée par une inconnue. Sans eux, il n’y aurait pas eu d’expo. Plus un groupe de colibris ambassadeurs qui ont apporté leur soutien : ils ont fait vivre le projet. Parmi eux, 4 qui ont aidé dans les moments critiques : grâce à eux, l’expo a tenu la route. Et les visiteurs bien sur qui en ont fait un projet accompli.

Beaucoup d’altruisme, l’envie d’aider, de soutenir artisans et créateurs y compris musicaux, les nombreux commentaires de contacts sur réseaux grandement bienveillants, un RDV quotidien qui s’est instauré et des visiteurs virtuels qui ont reconnu et relayé les valeurs portées par l’événement : partage, créativité, audace, entraide et bienveillance…

Quels en sont les enseignements ?

La création artistique fédère plus qu’on ne le croit

Les confinements ont démontré aussi que l’art au sens large est important. Il symbolise le lâcher prise comme la maitrise, l’audace d’une idée réalisée et parfois même l’évasion… Les musées ont ouvert leurs portes virtuelles, les ventes de livres ont été décuplées, les artistes et artisans ont démultiplié les vidéos solidaires au confinement… L’engouement témoigné par certains “linkediens” l’a aussi illustré. Chaque soir, nous retrouvions derrière leur écran des visiteurs fidèles juste pour le plaisir de découvrir une salle d’expo confinée, des œuvres hétéroclites et une musique en harmonie avec la tonalité du jour…

La bienveillance des réseaux sociaux est possible

L’expo confinée a été faite uniquement grâce à un rassemblement d’inconnus motivés par un même projet fédérateur, éphémère et bénévole. Il n’y a eu aucune aide de Linkedin ou Youtube. Les quelques écrivains ou chef ont tous été aux abonnés absents sauf 2 qui ont pris le temps de répondre…non…

Pour autant, l’expo confinée organisée avec spontanéité en 5 jours a été partagée plus de 70 fois et a dépassé 14 080 que sur un seul réseau social, peu habitué à ce genre d’événement… La chaine Youtube de l’expo confinée va prendre le relais cette fois pour une opération caritative…

Un enseignement plus personnel pour finir :

Le syndrome de l’imposteur ne vaut que s’il est alimenté

A cette expo, devant tant de savoir faire, de personnes en devenir comme de galéristes établis, Révélée a failli ne pas s’exposer… Le syndrome de l’imposteur s’est invité avec ce qu’il comprend de sentiment d’illégitimité, de crainte du regard de l’autre et de réticence pour s’exposer, car exposer une création cela peut être aussi exposer sa sensibilité, sa personnalité… Et puis après tout, un salon des créateurs la sélectionnée alors pourquoi ne pas rejoindre le groupe des exposants de cet événement inédit dont elle est à l’origine…

Aurais tu osé le faire, toi ?

Ok je partage!
  •  
  •  
  • 2
  •  
suscipit ipsum quis, amet, Aenean elit.