Cette expo en milieu naturel est terminée depuis le 22 septembre. RDV donc pour la 23ème édition en mai 2020. En attendant, voici un petit aperçu de visite sur le session 2019.

Cette “sortie famille” comporte 3 avantages : voir un autre aspect du land art, aborder l’art contemporain en toute décontraction et

Land art…

en version XXL!

Qu’est ce le land art?

Le land art est un mouvement d’art contemporain né dans les années 60 aux USA. Il consiste à utiliser des éléments de la nature comme cadre mais aussi comme matériaux.

Qui sont les land artistes ?

Les artistes de référence sont, par exemple,  Walter De Maria (USA) (qui mélange sculpture et environnement) et le très graphique Andy Goldsworthy…

En France, 3 artistes parmi d’autres adeptes du land art pourraient être cités. Le breton Roger Dautais a ajouté un autre corde à son arc en plus de la poésie, la peinture, la littérature jeunesse et la photographie. Sa spécialité est l’inspiration des milieux marins, en toute logique… Il y a aussi Bettina Mercier, l’une des rares femmes,  et Marc Pouyet qui a rédigé de nombreux livres sur le sujet.

Quelles sont les œuvres de land art?

Les éléments naturels utilisés sont transformés : la terre et le bois sont en osmose avec l’Ile d’Andresy. Les oeuvres ci dessous sont respectivement de Claire Lhuisset, Sophie Billard et Bruno Lemée.

Art contemporain…

en version nature

L’art contemporain peut paraitre nébuleux de prime abord. Or il est tout autant accessible que d’autres courants artistiques. Cette ballade sur une ile, au milieu d’une forêt, permet de l’apprécier en toute décontraction. Les 22 œuvres représentent des axes de travail très différents.

En guise de cerises sur l’expo, les enfants d’écoles environnantes ont produit leur version de l’art contemporain (girafe, dragon et zèbre de la galerie). Si le cœur vous en dit, vous pouvez aussi faire un selfie avec l’œuvre réalisé par une résidence pour personnes âgées et la transmettre à une messagerie, pour clore le cercle de la production artistique 😉

Interactivité à la clé

En effet, un chatbot nommé « Naïs »  peut renvoyer des infos inédites sur votre mobile dès que vous avez transmis une photo d’une œuvre de l’expo. Il s’agit ni plus ni moins d’un programme d’intelligence artificielle. Imaginez l’empressement des enfants en faire réagir ce « robot d’accueil » sur un androïd… Un jeu de piste version papier intitulé « p’tit artiste » est offert sur place. Il est très bien conçu et permet d’apprendre de la meilleure façon, en s’amusant !

L’organisation de l’exposition est une totale réussite. Cela pourrait devenir une bonne habitude de sortie d’été…

Plus d’infos

Ok je partage!
  •  
  •  
  • 1
  •  
Praesent facilisis massa mi, Lorem eget et, non Nullam dapibus velit,