Logique que la thématique « pour la planète » débute avec le sujet fleuve : la préoccupante pollution plastique. Au delà des constatations dramatiques, comment éviter que le plastique déborde? Loin de la fonte des glaciers, au large d’Hawaï, un « 7ème continent » a émergé avec toutes les conséquences que cela a sur l’écosystème marin comme côtier.

 10 mn de lecture t’en diront plus sur les pistes envisagées dans le monde pour endiguer ce fléau qui nous concerne tous…

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Une petite synthèse des constatations

 

millions de tonnes de déchets plastiques en Europe chaque année

%

de ces déchets viennent des terres (1)

espèces concernées par la pollution plastique en mer

Au programme :

  1. Synthèse des constatations
  2. Pollution en mer et pas seulement
  3. Les actions qui donnent de l’espoir
  4. Et en France ?
  5. Si l’économie circulaire serait de mise ?
  6. Et Révélée ?
  7. Votre vote
  8. Les sources d’info

En mer, les plastiques ne se dissolvent pas : ils se fragmentent en petites microparticules inférieures à cinq millimètres. Une décharge flottante, appelée 7ème continent, (2) a ainsi été répertoriée entre Hawaï et la Californie. Sa taille fait trois fois la France !

Les microplastiques bloquent l’appareil respiratoire et digestif de près de 660 espèces. Cela a une incidence sur la chaine alimentaire, même si l’on précise qu’ils sont ingérés, non pas digérés, donc se retrouveraient très peu dans nos assiettes (3). Est-ce réellement le cas ?

Les plastiques font voyager des bactéries et espèces animales. Cela perturbe les écosystèmes. Ainsi, sur un gros morceau de plastique retrouvé sur les plages du Canada, 54 nouvelles espèces ont été analysées. Il venait du Japon après le tsunami de 2011. (4) Les conséquences environnementales, sanitaires et économiques ne sont pas négligeables : algues invasives, bactéries dans les zones ostréicoles, insectes subtropicaux pas toujours « amicaux »…

Les additifs et plastifiants sont aussi des sources potentielles de contamination de l’eau.

Pollution en mer mais pas seulement

WWF estime que « les émissions de CO2 résultant du cycle de vie du plastique devraient augmenter de 50% tandis que celles issues de l’incinération de plastiques devraient tripler d’ici 2030 » (5).  On retrouve ici les effets néfastes pour le climat: effet de serre, augmentation des températures, fonte des glaces, hausse du niveau de la mer, accroissement des tornades etc… Eh oui, dans la nature, tout est lié!

Seulement 30 % des déchets plastiques des Européens sont recyclés à l’heure actuelle. Le reste finit incinéré pour produire de l’énergie (39 %) ou en décharge (31 %) (6).

Les experts mondiaux du climat (7) considèrent que « nous avons 18 mois pour inverser la tendance pour préserver la planète : 18 mois car il y a urgence! ».

Des propositions seront faites aux gouvernements de tous les pays, sans doute les verrez-vous dans les médias. En revanche, des actions positives ici ou là ne sont pas forcément « mises en avant ».

Vous pouvez soutenir les jeunes qui se mobilisent

https://www.instagram.com/plus_que_18_mois/

Les actions qui donnent de l’espoir, même si elles sont parfois d’origine surprenante ?

Elles pourraient contribuer à changer la situation actuelle, si celles-ci étaient généralisées. Bref des bonnes idées sur lesquelles les dirigeants des différents pays devraient « surfer ».

Italie : les pêcheurs pourront dorénavant ramasser les déchets retrouvés dans leurs filets de pêche. Auparavant, ils risquaient des amendes pour « transport illégal » ! (8)

Chine (et Inde) : interdiction des importations des plastiques et des papiers cartons. Eh oui, Europe et USA y exportaient une grande partie de leurs déchets. (9)

Espagne : transformation du vieux plastique en carburant. Le principe est de  le faire fondre par pyrolyse (https://m.youtube.com/watch?v=5PfRk16uOuU). Il serait 30 à 40% moins cher que le carburant fossile,et dégagerait moins de CO2 : bref moins de pollution, sans la supprimer totalement.

Pays Bas : nettoyage des macroplastiques en mer, avec le projet un peu fou : ocean cleanup (10). Boyan Slat, 23 ans, a réussi à faire financer des barrières flottantes en forme de fer à cheval dans le vortex des déchets du Pacifique nord. 1ère installation en septembre prochain…

USA : 11 000 bouteilles plastiques sont vendues chaque jour dans l’aéroport de San Franciso. Depuis ce mois d’aout 2019 toute vente de bouteille plastique d’eau seront désormais interdites.  « L’eau vendue devra être conditionnée dans des bouteilles en verre, en matériaux compostables certifiés, ou en aluminium recyclé. Les voyageurs pourront aussi remplir leurs propres bouteilles. » Au pays phare des sodas, cette interdiction ne vise que les bouteilles d’eau !

Colombie (idem en Chine) : Oscar Mendez, 34, a mis au point le recyclage de déchets plastiques transformés en briques pour construire des maisons à bas prix. En 5 jours, une maison de 40m² peut être édifiée. Important dans un pays où la population manque cruellement de logements décents…(12)

Et en France ?

Il y a plus de 200 décharges sur le territoire. Cependant, le plastique est environ deux fois moins recyclé que dans le reste de l’Europe en moyenne. La source du problème est la collecte des emballages, largement insuffisante. (13)

Heureusement, il y a plusieurs actions intéressantes. Les  « nettoyages de la nature » (le 21 septembre en France). Les sacs tissus qui remplacent les sacs plastiques jetables. Les  « gobelets, sacs, touillettes, cotons-tiges, pailles » seront interdits en janvier 2020… En 2021, ce sera le tour des « contenants alimentaires en polystyrène expansé (utilisés par exemple comme boîte d’emballage des sandwich « kebab ») ou les tiges en plastique pour ballons ». Mais encore…

Simon Bernard, un breton de 26 ans, a construit un catamaran « Plastic Odyssey » carburant aux plastiques non recyclables. Et si le pétrole pouvait être remplacé par le plastique ? (14)

Le navigateur Yvan Bourgnon, lui, a réfléchi à un voilier, la Manta -présenté lors de la Cop 22, à Marrakech. « Ce quadrimaran sera autonome en énergie grâce à des panneaux solaires et à des kite wings (cerfs-volants), qui complètent l’usage des voiles. » Plus large que long, 71,5 m sur 60 mètres, ses herses arrières draineront l’océan sur 1,50m de profondeur. De plus, un sonar permettra de faire fuir les animaux et éviter ainsi qu’ils soient récoltés avec les déchets. Construction en 2021 grâce à un financement participatif…

Le plastique fait à base d’algues brunes inventé par Remy Lucas donc entièrement compostable. https://m.youtube.com/watch?v=5PfRk16uOuU

Et si l’économie circulaire serait de mise ?

Le recyclage des déchets est une problématique, si ce n’est la problématique économique. Ils se négocient à 400 euros la tonne aujourd’hui. L’économie circulaire consiste à produire des biens et des services de manière durable, en limitant la consommation et les gaspillages de ressources (matières premières, eau, énergie) ainsi que la production des déchets.

Par exemple, les filets de pêche en polyamide abandonnés ou perdus en mer. Ils sont transformés en dalles de moquette de bureau, aux Philippines, ou brûlés pour faire de l’énergie à Hawaii. (14)

Et en France, rien pour ce qui concerne le plastique proprement dit. Le bâtiment peut réutiliser des matériaux de déconstruction, des plateformes alimentaires mettent en connexion les dons en surplus alimentaires et les associations caritatives, des entreprises vous louent des vêtements pour permettre la réutilisation, les plateformes de dons d’objet comme toutdonner.com… Rien sur les déchets plastiques.

Et Révélée ?

Révélée, est une marque qui est en lien avec la préservation de la nature. Les articles textiles qui ont du sens, est un leit motiv plus qu’une signature.

Révélée devra bien sur s’inscrire dans un élan pour le réutilisable, lavable, éco responsable… Donc pas de plastique dans les emballages produits. Vous retrouverez dans la boutique des articles qui ont du sens. Par exemple, des carré démaquillants lavables, les emballages tissus type Furoshiki que vous pourrez (ré)utiliser comme emballage cadeau (voir ici), des filets de lavage sans serre lien en plastique…

Votre avis compte pour Révélée

Il est temps de se jeter à l’eau quant à l’utilisation ou non de ses matériaux dans la fabrication d’articles pour la boutique.

Etes vous pour ou contre, l’utilisation :

  • de tissus polaires. Ils ont le mérite de ne pas absorber l’eau et d’être fabriqués à partir de bouteilles plastiques, donc utiles à l’économie circulaire…
  • de tissus PUL c’est-à-dire avec une couche de polyuréthane. Ce tissu a le grand avantage d’être fin et imperméable. Cependant, même si certains ont une base coton bio par exemple, une fine couche de plastifiant est apposée en surface…

Les sources d’infos pour compléter les propos

  1. Alexandra Ter Talle, chargée de recherche au CNRS, ici dans le journal 20 minutes

https://www.20minutes.fr/planete/2288299-20180612-pollution-plastique-projet-ocean-cleanup-peut-vraiment-nettoyer-oceans

  1. 80 000 tonnes de déchets vogueraient à la surface de l’eau

https://m.lematin.ch/articles/16671007

  1. Les conséquences des microplastiques

https://www.arte.tv/fr/videos/075351-000-A/la-mer-et-le-microplastique/

  1. L’inventaire des conséquences de la pollution plastique sur les mers et les continents

https://www.futura-sciences.com/planete/dossiers/pollution-dechets-plastique-mer-septieme-continent-1898/page/4/

  1. analyse de WWF France sur le plastique à qui la faute ?

https://www.wwf.fr/vous-informer/actualites/pollution-plastique-a-qui-la-faute

  1. Les déchets mis à la « poubelle jaune » vont où ?

https://www.lepoint.fr/monde/dechets-la-chine-ferme-sa-poubelle-panique-dans-les-pays-riches-21-01-2018-2188366_24.php

  1. Constat du GIEC relaté dans Cnews

https://www.cnews.fr/monde/2019-07-29/climat-il-ne-resterait-que-18-mois-pour-sauver-la-planete-864152

  1. Vers une rétribution pour les pêcheurs italiens récoltant les déchets en mer

https://www.goodplanet.info/actualite/2019/06/06/italie-la-peche-au-plastique-dans-ladriatique-est-lancee/

  1. Imaginez 30 à 40% des plastiques et papiers occidentaux étaient expédiés rien qu’en chine !

https://www.la-croix.com/Economie/Monde/Chinois-veulent-recycler-plastiques-europeens-2018-01-29-1200909519

  1. A 23 ans, financer le projet cleanup est remarquable, même si cela peut déconcerter…

https://www.20minutes.fr/planete/2288299-20180612-pollution-plastique-projet-ocean-cleanup-peut-vraiment-nettoyer-oceans

  1. Le 1er aéroport « no plastic »

https://www.lesechos.fr/industrie-services/energie-environnement/laeroport-de-san-francisco-interdit-les-bouteilles-deau-en-plastique-1124394

  1. Maison en briques de plastique! https://positivr.fr/oscar-mendez-recyclage-plastique-construction-maison-colombie-sans-abri-sdf/
  1. L’économie circulaire, tout un programme

https://www.lexpress.fr/actualite/societe/environnement/a-l-assaut-des-dechets-plastiques-dans-l-ocean_1928724.html

  1. L’invention Made in France, d’un ingénieur de l’Ecole Nationale Supérieure de la Marine

http://www.natura-sciences.com/environnement/plastic-odyssey-plastiques-oceans-recyclage.html

  1. Gérer les déchets plastiques en France, du boulot en perspective !

https://mobile.francetvinfo.fr/sante/environnement-et-sante/recyclage-les-difficultes-du-tri-du-plastique_2643738.html

Le 20 septembre dernier a eu lieu une mobilisation mondiale pour le climat.
Cela a été le préambule du sommet des Nations Unis qui s’est tenu à New York, 3 jours plus tard.
Nous reviendrons sur le sujet prochainement.

Ok je partage!
  •  
  •  
  • 1
  •  
massa in ut tristique id, eleifend neque. libero