Quand on parle de générations, l’expression “choc des générations” est souvent employés dans les médias. Et si la compréhension des différentes générations permettait plutôt d’envisager une parentalité plus sereine. Le Dr Olivier Revol nous amène justement à penser autrement…

  7 mn 30 hors conférence TEDx

 

Qui est Olivier Revol ?

L’un des premiers neuropsychiatres à s’être intéressé à la précocité intellectuelle et à l’hyperactivité (cf vidéos dans en savoir plus). Il est actuellement chef du centre de troubles des apprentissages à l’hôpital neurologique de Lyon. Lui est de la génération babyboomer.

Génération quoi ?

Une génération regroupe une population, ayant à peu près le même âge ou ayant vécue à la même époque. Cela implique un certain nombre de pratiques et de représentations du fait de ce même âge ou de cette même appartenance à une époque.

Ainsi la génération babyboomer concerne les personnes nées de 1945 à 1960, la génération X de 1960 à 1980, la génération Y de 1980 à 2000 et la génération Z, de 2000 à 2020.

Qu’est-ce que la génération X ?

C’est la génération d’avant internet, celle qui a connu l’arrivée de la précarité dans le travail. Pour elle, le sens de l’autorité et de la hiérarchie est encore de mise. Elle est décrite comme matérialiste, loyale, avec aussi un manque de confiance dans les valeurs traditionnelles et les institutions.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Et la génération Y ?

Avec cette génération why, les remises en question fusent. Les  valeurs ne sont plus la famille, l’école, la religion, l’armée… Il y a un début d’inversion de la hiérarchie.

Cette génération est clairement individualiste : l’épanouissement personnel est non négociable.

Leur slogan pourrait être YoYo : You Only Lives One ou « tout plus vite et tout tout de suite » pour trouver l’équilibre entre vie privée et vie perso.

 

Qu’est-ce que la génération Z ?

Les Z sont moins dans l’affrontement ou l’opposition car les réseaux leur ont appris à accepter les critiques les plus virulentes. Ils ont un rapport plus décomplexés à l’erreur (c’est normal de se tromper) et ne se braquent pas.

Cette génération est idéaliste, lucide et solidaire. Elle aspire à plus de stabilité et sécurité, en quête de liberté et de réassurance. C’est la « génération why not ».

Ils sont  optimistes, tolérants, sensibles au point d’être aussi appelés emo boomers.

 

Qui sont les nouveaux parents ?

Dr Revol les associe à une appellation canadienne : les «parents hélicoptères».

« Ils donnent à leurs adolescents l’illusion de l’autonomie dont ces derniers sont très demandeurs. Mais dès que ça ne va pas, à l’école ou ailleurs, ils volent à leur secours. Ces parents, continuellement en train de planer au-dessus d’eux, ont voulu leur donner tout ce qui leur a manqué.

Ils leur ont dit plus souvent «oui» que «non» et ne leur ont pas appris la frustration. » Dans ce constat, Dr Revol s’inclut avec humour !

 

Un mode d’emploi pour les parents ?

Habituellement, les parents ont 3 profils :

  • Le laxisme où les règles sont fluctuantes et du coup non suivies
  • Le coercitif où rien n’est négociable et peut aboutir à une confrontation radicale
  • le démocratique. Les règles définies ensemble, parents/ado. Chacun donne son avis, discute, échange puis les parents décident. Ici, c’est ce profil qui est à préconiser.

La démarche préconisée est le PACEM

Pardon          En jugeant et attaquant les actes, et pas les personnes : « je t’aime mais avec ce comportement, ce n’est pas possible »

Amour            Réassurer fréquemment l’ado de son amour en lui disant

Cohérence   Avoir toujours les mêmes règles clairement établies et adaptées à l’âge

Exemple        Enseigner et éduquer avec ce que l’on est, et pas avec ce que l’on dit

Médiation      Recourir à une personne extérieure au foyer pour se faire aider si besoin (médecin par expl)

 

J’ai eu la chance de contribuer à l’organisation d’une des conférences du Dr Revol, sur les différentes générations, leurs codes. Autant dire que la vidéo de son exposé lors d’un TEDx Ecole Centrale de Lyon ne vous laissera pas indifférent et pourrait même intéresser vos enfants surtout s’ils sont ados !

D’autres conférences du Dr Revol

– sur les enfants hyperactifs et/ou à haut potentiel 

– au sujet des enfants ayant des troubles Dys 

Il est l’auteur de nombreux livres dont « Enfants agités, parents débordés », « même pas grave, l’échec scolaire ça se soigne », « j’ai un ado mais je me soigne ! » et le dernier en date « les philocognitifs ».

Dans « J’ai un ado mais je me soigne », 3 autres conseils : ne pas bouder même lorsque l’ado déçoit, avancer groupés/ les 2 parents en accord, ne pas réagir en fonction de se propre adolescence.

Ce livre est une mine d’or en termes de parentalité !

Ok je partage!
  •  
  •  
  • 1
  •  
Donec risus accumsan diam justo vulputate, lectus libero. non nunc